50% des peines de prison prononcées ne donnent pas lieu à une incarcération, et seules 2% vont au terme de la peine… Notre justice ne connaît qu’aménagement et réduction de peines ! Et si on pensait aux victimes plutôt que de nous soucier en permanence du sort des voyous ? Le fond de notre problème, c’est l’inversion des valeurs que Dupond-Moretti incarne à merveille…

Mettons fin aux peines alternatives en cas de récidive !

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser