30 juin 2022 – Aujourd’hui s’achève la présidence française du conseil de l’Union européenne. Unanimement saluée, cette présidence a permis de nombreuses avancées pour les Européens et les Français.


  • L’Europe de juin 2022 est très différente de celle de janvier 2022. Elle est plus forte.

Face au retour de la guerre sur le sol européen, nous avons acté ensemble des sanctions inédites qui paraissaient inenvisageables. Nous avons apporté un soutien total à l’Ukraine (macroéconomique, pour l’accueil des réfugiés et l’aide des pays en première ligne, pour une perspective européenne.). Nous avons ouvert la voix pour l’adhésion de l’Ukraine et de la Moldavie à l’UE.

Nous avons su faire avancer notre agenda pour plus de souveraineté européenne. La guerre a validé ce besoin et nous avançons désormais ensemble pour y répondre collectivement.

  • La présidence française de l’UE, c’est une Europe qui lutte contre le réchauffement climatique.

Nous avons fait adopter l’ensemble des textes qui permettront d’atteindre notre objectif : réduire de 55% nos émissions d’ici à 2030. La taxe carbone aux frontières a été mise en place. Nous nous dotons d’un outil de lutte contre la déforestation par nos importations.

  • La présidence française de l’UE, c’est une Europe sociale.

Pour les travailleurs : avancées sur les salaires minimaux pour que chaque européen vive dignement de son travail et que les États-membres mettent enfin fin de la course des salaires vers le bas.

Pour l’égalité femmes-hommes : les conseils d’administration des entreprises qui seront tenues d’avoir un quota de 40 % de femmes autour de la table, un texte qui était dans l’impasse depuis 10 ans.

Pour la régulation des géants numériques : à la fois régulation des acteurs (plus de respect de la concurrence, plus d’efficacité dans le retrait des propos haineux ou terroristes) et dans la régulation des contenus pour la première fois au monde.


  • La présidence française de l’UE, c’est une politique européenne d’asile et d’immigration.

Nous avons fait le choix d’une approche graduelle pour mieux filtrer les entrées, mieux répartir l’effort d’accueil, préserver la libre circulation dans l’Union.

  • La présidence française de l’UE, c’est une Europe de la défense.

Pour la première fois, adoption d’une feuille de route stratégique pour les 10 prochaines années.


  • La présidence française de l’UE, c’est une Europe de la souveraineté énergétique.

Nous allons sortir de la dépendance aux fossiles russes. Grâce au sommet de Versailles nous avons acté : la réduction de la dépendance aux combustibles fossiles, la diversification des sources et voies d’approvisionnement, les premiers choix d’achats communs pour plus de puissance ensemble qu’isolés.

« La France peut être très fière de sa Présidence. Elle a été exceptionnelle. »

Ursula von der Leyen

« Félicitations à Emmanuel Macron et à la présidence française de l’UE pour les efforts remarquables déployés pour trouver un accord entre États membres sur les dossiers énergie & environnement du paquet »

Charles Michel

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser