Après le nouveau coup d’État au Mali, Macron a menacé de prendre des « sanctions ciblées » contre ses responsables. Il a ajouté qu’il était prêt à retirer les troupes françaises si les putschistes de Bamako allaient « dans le sens » d’un islamisme radical, c’est-à-dire s’ils entamaient des négociations avec les rebelles que les 5 000 soldats français de l’opération Barkhane sont incapables de vaincre depuis 8 ans.

C’est une tentative pour dicter la politique du Mali depuis Paris.

Impérialisme français hors d’Afrique !

Mali : Macron parrain de la Françafrique

Après le nouveau coup d’État au Mali, Macron a menacé de prendre des « sanctions ciblées » contre ses responsables. Il a ajouté qu’il était prêt à retirer les troupes françaises si les putschistes de Bamako allaient « dans le sens » d’un islamisme radical, c’est-à-dire s’ils …

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser