Depuis le début mai, les
colons d’extrême droite, ouvertement racistes, agressent les Palestiniens du
quartier Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, pour les chasser de leurs maisons.
C’est une politique de nettoyage ethnique. Ils sont protégés par la police
israélienne qui est intervenue très violemment contre les Palestiniens, faisant
des centaines de blessés. Elle a lancé des grenades à l’intérieur de la mosquée
Al Aqsa, a tiré sur l’esplanade des mosquées et ses canons à eau utilisent de
l’eau putride contre les manifestants et les passants.

Aux roquettes tirées depuis la
bande de Gaza, l’aviation israélienne répond par des bombardements massifs qui
font des centaines de victimes, dont des dizaines d’enfants. Des chasseurs de
dernière génération, des F-35 de fabrication US participent à ces
bombardements. L’objectif politique des dirigeants israéliens est de présenter
leur guerre comme une « guerre de religion », une guerre « entre
Israël et le Hamas » alors qu’elle est une guerre contre tout le peuple
palestinien, une nouvelle guerre pour nier ses droits nationaux.

Les Palestiniens vivant en
Israël, « citoyens de seconde zone », manifestent leur solidarité
avec les Palestiniens de Gaza, ceux de Cisjordanie occupée, de Jérusalem. Ils
participent toutes et tous à la résistance palestinienne, unie et déterminée
pour défendre leurs droits nationaux. L’armée israélienne, les colons, les
sionistes, les racistes, veulent mater les Palestiniens, les jeunes, qui
poursuivent le combat des générations précédentes, celui de l’unité du peuple
palestinien autour de ses droits nationaux qui est sa force principale.

Solidarité avec la résistance du peuple palestinien

Le drapeau palestinien est
brandi par des dizaines de milliers de manifestants dans les rues du monde
entier. Ils dénoncent les dirigeants de leurs pays qui soutiennent
politiquement, financièrement et militairement l’Etat sioniste, à commencer par
Biden, à la tête de la plus grande puissance impérialiste soutenant l’Etat
sioniste d’Israël, et qui non seulement bloque toute condamnation
internationale, mais continue à lui livrer des armes. Ils dénoncent aussi les
dirigeants européens et ceux des pays arabes qui ont « normalisé »
leurs relations avec Israël.

Halte à la complicité de l’Etat français avec Israël

Macron et le gouvernement français poursuivent la politique de soutien, de coopération avec Israël sous toutes les formes, tout en regrettant les violences… Mais il va plus loin, comme on l’a vu dans les interdictions de manifestation, notamment à Paris, samedi 15 mai. Darmanin a repris les accusations des milieux sionistes, selon lesquels cette manifestation serait « antisémite ».

La manifestation a eu lieu,
rassemblant des milliers de personnes, notamment des jeunes, malgré les
milliers de policiers et gendarmes qui les ont harcelés : une
manifestation de solidarité avec le peuple palestinien et de dénonciation de la
politique criminelle d’Israël et de la complicité des gouvernements. Un des
mots d’ordre massivement repris a été « Israël assassin, Macron,
complice ».

Poursuivre la mobilisation pour soutenir la résistance palestinienne et
imposer l’arrêt de la guerre menée par Israël

La pression internationale des
peuples doit s’amplifier sur les dirigeants israéliens et leurs soutiens.

Nous appelons à participer aux
manifestations qui vont se poursuivre, en mettant en avant les exigences
suivantes :

Arrêt de la guerre d’Israël
contre le peuple palestinien

Solidarité avec la résistance
du peuple palestinien

Halte à la complicité de
l’Etat français avec Israël. Pour de véritables sanctions, maintenant.

Parti Communiste des Ouvriers de France

19 Mai 2021

Rassemblement à la Bastille (19mai)

Ce Mercredi 19 mai, deux cents personnes se sont rassemblées place de la République à Paris en soutien à la Palestine à l’appel du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens auquel participe notre parti. Les organisations présentes qui dépassaient le cadre du collectif ont pris la parole pour exiger la fin des bombardements et que le gouvernement français impose des sanctions envers Israël. Elles ont rappelé leur droit et leur détermination à manifester en solidarité envers le peuple Palestinien après l’interdiction (ratée!) de la manifestation de samedi dernier à Barbes et l’interdiction partielle de la manifestation prévue samedi prochain. On ne nous empêchera pas de dénoncer les crimes de guerre de l’occupant israélien et la compromission de notre gouvernement

Le 19 mai à la Bastille

Intervention du parti

« Après des années au cours desquelles se sont intensifiées les provocations, l’oppression, les manœuvres d’isolement et de colonisation en toute impunité sous la protection cynique des USA, de nouveau aujourd’hui les forces d’occupation israéliennes massacrent les Palestiniens. Non seulement l’occupant vole les terres, emprisonne les enfants mais après les avoir privés de vaccins, il les noie sous les bombes. Et aujourd’hui comme hier, renvoyer dos à dos l’occupant et l’occupé, demander timidement un usage « proportionné » de la force sans même la menace d’une sanction, c’est se rendre complice de ces crimes de guerre et de l’oppression d’un peuple palestinien depuis plus de 70 ans. Nous devons partout et par tous les moyens, manifestations, pétitions, événements militants continuer de dénoncer ces crimes et la compromission de notre gouvernement. Il faut constituer un front de soutien populaire le plus large possible et exiger du gouvernement des sanctions. Pour que cessent la colonisation et les crimes de guerre israéliens, pour que le peuple palestinien puisse vivre libre sur sa terre continuons le combat ! »



Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser