Après plus de dix ans d’enquête, la BNP vient d’être mise en examen pour blanchiment d’argent. Omar Bongo, qui a écrasé sous sa botte le Gabon de 1967 à 2009, a utilisé durant près de vingt ans les services de la BNP. Plus de 50 millions d’euros de chèques de banques BNP ont servi à ses achats d’immobilier à Paris ou Nice.

Les enquêteurs constatent que la BNP ne s’est pas souciée de l’origine de ces fonds. Évidemment : bien présente en Afrique, elle a carrément aidé les dictateurs à voler leur peuple.

Recycler l’argent issue de l’exploitation ou des trafics, c’est le rôle des banques depuis les débuts du capitalisme.

Image: 



Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser