À partir du 1er juin, les véhicules diesel immatriculés avant janvier 2006 ne pourront plus circuler dans toute la zone du Grand Paris car trop polluants.

Ceux qui vont être pénalisés par cette mesure prétendument écologique sont avant tout des travailleurs qui n’ont pas les moyens de se payer une voiture neuve.

Faire payer la population et pénaliser les plus pauvres, stigmatisés comme pollueurs, tandis que l’industrie automobile continue de bénéficier de ponts d’or de la part de l’État : voilà toute l’écologie sauce capitalisme.

Image: 

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser