Fonderie de Bretagne : la justice patronale à l’œuvre


Le tribunal de Lorient, répondant aux demandes du patron de Renault, a ordonné le déblocage des Fonderies de Bretagne, à Caudan. Cette usine est occupée par une partie de ses travailleurs depuis le 27 avril en réponse à la décision du groupe automobilise de vendre ce site.

Le jugement fait même interdiction à la CGT et à tout gréviste de gêner ou d’empêcher l’accès au site « sous peine d’expulsion immédiate avec le concours de la force publique autant que de besoin ».

Pour combattre des travailleurs en lutte pour leur survie, le patronat a le concours de la « justice ». Les travailleurs ne doivent compter que sur leurs propres forces et leur détermination.

Source link


Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser