#FreePalestine #savesheikhjarrah Nabil el-Kurd, sous sa casquette de cuir, est …

#FreePalestine #savesheikhjarrah

Nabil el-Kurd, sous sa casquette de cuir, est …

#FreePalestine #savesheikhjarrah

Nabil el-Kurd, sous sa casquette de cuir, est assis à l’ombre du commissariat de Salah al-Din, face aux remparts de la vieille ville de Jérusalem. Devant lui, une nuée de caméras, venues pour une conférence de presse. «Voici nos armes», dit-il en montrant les micros. Derrière lui, une cohorte de policiers garde l’entrée du bâtiment où sont enfermés ses enfants – Muna, arrêtée dimanche à son domicile, et Mohammed, qui s’est présenté de lui-même quelques heures plus tard. Les jumeaux de 23 ans sont les porte-voix de leur quartier, Cheikh Jarrah, situé à Jérusalem-Est, occupé par Israël depuis 1967. Plus de 1 million d’abonnés sur Instagram pour la première, 200 000 sur Twitter pour le second. Ils sont concernés au premier plan : des colons juifs se sont installés dans une habitation attenante à leur maison en 2008. Ils avaient 11 ans. Leur famille fait partie des treize qui sont menacées d’une expulsion imminente. Celle-ci est suspendue à la décision de la Cour suprême de l’Etat hébreu, qui doit décider de leur sort mardi.

https://www.liberation.fr/international/moyen-orient/la-pression-remonte-dans-le-quartier-de-sheikh-jarrah-20210607_RMYCR36RVBHFLFA7QZM44VKZVM/

La pression remonte dans le quartier de Cheikh Jarrah

Source