11 janvier 2022

Après une semaine de rentrée chaotique enchaînant trois protocoles dans les établissements scolaires, Jean Castex s’est invité au 20h de France 2 pour tenter de reprendre la main sur la gestion de la Covid-19 dans les établissements.

Loin de répondre à la fatigue des personnels et des parents, le Premier ministre a annoncé un 4ème protocole sanitaire à l’école renforçant encore un peu plus l’exaspération dans l’Éducation nationale.

Cette annonce réalisée sans concertation avec les acteurs concernés et applicable dès le lendemain, sans même que l’information soit parvenue de manière officielle aux principaux concernés, démontre l’impréparation du Gouvernement.

Cette intervention a renforcé la mobilisation pour la grève du 13 janvier car elle est symptomatique d’un amateurisme et d’une approche absolument « hors sol », déconnectée du terrain et méprisante à l’égard des personnels.

Depuis deux ans, l’ensemble de la communauté éducative n’a pourtant de cesse de s’adapter aux multiples injonctions contradictoires, dans le plus grand des sérieux et avec une abnégation certaine.

Cette posture présidentialiste ignore celles et ceux qui ne cessent d’alerter et d’apporter leur expertise et met en danger la santé des personnels et des élèves. Elle ne consiste qu’à alléger les mesures au fur et à mesure que la pandémie progresse.

Cette situation est très grave car elle est une nouvelle attaque en règle du service public mettant à mal la confiance en l’École, service public pourtant essentiel. 

Nous défendrons le 13 janvier, aux côtés des grévistes, une école qui doit être à l’image de la société que l’on souhaite pour demain, résiliente, de confiance, inclusive, respectueuse et porteuse des valeurs de la République.

Quentin Guillemain, Porte-parole de Génération Écologie

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser