📰 HAUTS-DE-FRANCE : REVUE DE PRESSE DES DÉPARTEMENTALES

L’UDMF – Union des Démocrates Musulmans Français présente dans quatre cantons de l’arrondissement Lens-Hénin
L’Union des démocrates musulmans français (UDMF), parti créé en 2012 en réaction à l’islamophobie, aligne des candidats dans les cantons de Lens, Avion et ceux d’Hénin-Beaumont.

Une première dans l’arrondissement.

L’UDMF, alors inconnue du grand public, avait créé la surprise aux élections européennes en 2019, à Maubeuge, où le parti fondé par Najib Azergui en 2012, « suite au constat tragique que le « Musulman » était devenu un argument électoral majeur et récurrent dans la vie politique de notre pays », avait fini cinquième, avec 6,10 %, devançant le PS et LR.

Neuf ans après sa création, le parti, qui comptait 800 adhérents fin 2019, nourrit des ambitions aux élections départementales. Dans l’arrondissement de Lens, l’UDMF présente des candidats dans quatre des neuf cantons : Hénin-Beaumont 1 et 2, Avion et Lens.

« Les différents partis considèrent les musulmans comme un problème, alors que ce sont des citoyens à part entière. » Latifa Oulaaffas, son binôme, rejette les accusations de communautarisme lancées par plusieurs représentants politiques, dont Xavier Bertrand, et renchérit : « On est nés ici, on parle français, nos enfants sont nés ici, on meurt français. » Et l’infirmière liévinoise de conclure : « On fait partie de la France, de cette diversité qui fait la richesse de la nation. »

Le programme défendu par l’ensemble des candidats ? « Faire du Pas-de-Calais un territoire cosmopolite, touristique et attractif. » Concrètement, cela passerait par « un désenclavement des arrondissements du département », notamment grâce « à la création d’un Pass62, service de transports gratuit au moins une fois pour chaque habitant, pour se déplacer dans le Pas-de-Calais », détaille Lahcen Raïss.

Autre priorité : les agriculteurs. « On ne peut pas les laisser tout seuls. Il faut les soutenir, ce sont eux qui nous nourrissent », insiste le coordinateur, pour qui les dispositifs existants sont insuffisants.

Côté éducation, les candidats UDMF plaident pour la remise en route du conseil départemental des jeunes, « où siégeraient les délégués de chaque collège ».

Éducation toujours, Arnaud Kosbur, candidat dans le canton Hénin-Beaumont 2, plaide pour un dispositif digne de l’après-crise : « Il va falloir anticiper les besoins des futurs collégiens, et se donner les moyens d’aider les décrocheurs et ceux qui ont perdu du niveau. »

Autant de projets que Lahcen Raïss estiment finançables.

«Tout est une question de choix et de priorité.»

SOURCE (LA VOIX DU NORD) : https://www.lavoixdunord.fr/1024097/article/2021-06-10/departementales-l-union-des-democrates-musulmans-francais-presente-dans-quatre

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser