Insuline : la bourse ou la vie



Pour la moitié des diabétiques dans le monde, y compris dans des pays riches comme les États-Unis, l’insuline reste inaccessible. En Afrique, un enfant atteint de diabète de type 1 a une espérance de vie d’un an par manque d’accès à l’insuline.

La production de cette hormone est dominée par Sanofi, Novo Nordisk et Eli Lilly. Ces trois trusts en tirent des marges colossales, de 1 000 à 3 000 %.

En 1923, les découvreurs de l’insuline avaient vendu le brevet pour un dollar symbolique, car ils estimaient qu’il ne serait pas « éthique » de faire des profits sur une molécule pouvant sauver des millions de vie. Un siècle plus tard, éthique et capitalisme ne riment toujours pas.



Source link