« Je peux insulter, harceler les autres. Ce n’est pas grave puisque ça s’efface. »

Notre porte-parole Patrick Mignon alerte sur CNEWS quant à un usage répréhensible et dangereux des nouveaux moyens de communication chez les jeunes qui peut être un vecteur de violence.

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser