La rhétorique de l’ « importation » s’appuie sur une racialisation des parties p…


La rhétorique de l’ « importation » s’appuie sur une racialisation des parties prenantes. Il ne s’agit plus d’une guerre coloniale mettant aux prises une force d’occupation et des populations indigènes qui lui résistent, mais de l’opposition séculaire (présentée comme étrangère à l’Europe et à la France) entre juifs et musulmans. Cette dépolitisation à travers une racialisation par le haut, permet de justifier des mesures attentatoires aux libertés au nom de l’ordre républicain, qui lui serait indifférent aux particularismes. C’est le sens de la suite du propos d’Alexis Corbière que vous évoquez.

Pour être tout à fait précis, des facteurs religieux, linguistiques et culturels interviennent… Plus

Les échos français de la question de la Palestine. Entretien avec Rafik Chekkat

Source


Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser