La vaccination des Français de l’étranger dans leurs pays de résidence : la réponse du gouvernement


Publié le
jeudi 27 mai 2021 •

Temps de lecture :
2 minutes

Qu’en est-il de la vaccination des Français de l’étranger dans leurs pays de résidence ? Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a répondu à la question d’Evelyne Renaud-Garabedian.

Un manque d’information

Depuis mi-décembre 2020, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a réalisé un travail de recensement des stratégies locales de vaccination dans le monde. Les informations recueillies ont permis de classer les pays en trois catégories.

  • la première pour les pays où la vaccination locale est possible et préconisée,
  • la seconde regroupe les pays où les Français ne peuvent pas se faire vacciner et pour lesquels des solutions devraient être envisagées,
  • et la dernière où les pays administrent des vaccins non reconnus par la France.

Pour cette dernière catégorie, le gouvernement n’avait pas pris de décision. Aucune liste claire de répartition des pays en catégories n’a été rendue publique.

Face au retard dans la mise en oeuvre de cette stratégie, votre Sénatrice avait demandé le 6 mai dernier la liste de répartition des pays selon les catégories évoquées et avait souhaité obtenir des informations sur le calendrier et les modalités concrètes de la vaccination des Français de l’étranger dans leur pays de résidence.

Privilégier la vaccination locale

Dans sa réponse parue le 27 mai, le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères conseille aux Français de l’étranger de se faire vacciner par un vaccin homologué par l’Union Européenne. C’est le cas de 80% des Français inscrit au Registre des Français établi hors de France.

Dans le cas où un vaccin homologué par l’Union Européenne n’est pas disponible, le gouvernement précise qu’une négociation avec les autorités locales est en cours. Celle-ci a pour but d’autoriser l’importation et l’administration par la France de ces vaccins homologués pour une vaccination conforme des Français établi hors de France.

Des premiers lots ont en effet déjà été envoyés dans certains pays prioritaires en raison des conditions sanitaires difficiles, comme à Madagascar et en Inde où les postes diplomatiques et consulaires sont en mesure d’assurer les opérations de vaccination à l’aide de partenaires médicaux.

Pour les pays où aucune solution autonome locale pour procéder aux opérations de vaccination n’a pu être identifiée, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères envisage, partout où cela sera possible, le recours à un prestataire extérieur pour organiser l’ensemble de la chaîne, de l’expédition des doses au suivi des patients inoculés. La mise en œuvre d’un dispositif externalisé prendra cependant plusieurs semaines.

Vaccination en France possible

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères rappelle qu’il est possible pour les Français de l’étranger de se faire vacciner en France. Il avait précédemment précisé que la vaccination était possible même sans carte vitale. Il ajoute aujourd’hui que, sans carte vitale, une attestation de la Caisse des Français de l’étranger (CFE) ou un justificatif d’identité (carte d’identité ou passeport en cours de validité) est suffisant.

Les réponses des administrations des questions écrites aux parlementaires étant opposables, elles peuvent être utilisées pour faire valoir vos droits en cas de refus de la part d’un centre de vaccination.

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser