15 juin 2021

Dans le contexte de la pandémie qui a illustré toutes les vulnérabilités liées aux inégalités et à l’urgence écologique, les élections régionales ne doivent pas occulter l’importance des élections départementales qui se tiendront le même jour.

Election de proximité par excellence, c’est l’occasion d’élire à l’assemblée départementale des femmes et des hommes qui militent pour l’écologie, la reconnaissance et la revalorisation des métiers du liens, la priorité donnée à la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants, l’extension des solidarités vers la jeunesse, le 100% bio et local à la cantine dans les collèges, la protection de la ressource en eau et des espaces naturels, la réorientation du tourisme vers les territoires et les pratiques respectueuses de l’environnement, une nouvelle place pour la culture…

Les compétences des départements concernent la vie de tous les jours. C’est là que se situent en particulier les leviers pour agir pour la solidarité entre les générations, qui est l’essence même du projet écologiste. Les candidates et candidats de Génération Écologie s’inscrivent dans des équipes qui entendent aussi prolonger la démarche éco-citoyenne qui a émergé dans de nombreuses communes aux élections municipales. La plupart d’entre elles et eux sont candidates ou candidats pour la première fois à une élection.

Les candidates et candidats de Génération Écologie aux élections départementales :

Alpes-Maritimes

Nicolas Jarry (Canton de Mandelieu la Napoule)

Docteur en océanographie physique et ingénierie côtière, polytechnicien, je suis expert dans la lutte contre l’érosion du littoral et en études de vulnérabilité dans un bureau d’étude en environnement marin. Auteur de nombreuses publications scientifiques, je suis aussi conférencier sur l’aménagement du littoral, les conséquences et l’adaptation au changement climatique, la transition énergétique.


Laure Teysseyre (Canton de Mandelieu la Napoule)

Ingénieure de l’Institut national des sciences appliquées, j’ai suivi un parcours polyvalent dans les domaines de l’environnement, de l’énergie. J’interviens désormais à l’échelon local dans l’élaboration des stratégies de transition écologique. Adepte des sports de pleine nature, j’essaie d’œuvrer activement autours des enjeux planétaires actuels et de préserver la beauté qui nous entoure.  


Rémy Allamanno (Canton de Mandelieu la Napoule)

Co-créateur de l’école supérieure alternative LUMIÅ, je m’engage à inspirer les autres à incarner l’action juste. Depuis toujours convaincu qu’un autre mode de vie est possible, j’œuvre depuis maintenant plus de cinq ans à accompagner les changements de mentalité et de conscience, notamment à travers l’éducation et le monde associatif avec la COP1 étudiante dont je suis co-créateur.


Nathalie Le Meur (Canton de Mandelieu la Napoule)

Engagée depuis plus de cinq ans au sein de l’association Citoyens pour le climat, j’œuvre au quotidien pour une transition écologique et sociale de nos sociétés et un monde plus durable, plus résilient et plus juste. Diplômée de l’École de management de Grenoble, j’étudie depuis septembre à LUMIÅ, école alternative au sein de laquelle je mène un projet de recherche sur la démocratie participative.

Aude

Sabine Flautre (Canton de Narbonne-2)

J’ai 53 ans et je suis cadre financier chez Toyota. Je suis engagée depuis de nombreuses années en faveur de l’écologie, et plus récemment au sein de Génération Écologie. Sur le plan associatif, je suis trésorière du club Unesco de l’Aude. J’ai été élue à la mairie de Peyriac-de-Mer en charge de l’urbanisme et des finances et je suis aujourd’hui élue d’opposition à la mairie de Narbonne.


Pierre-André Carbonel (Canton de Narbonne-2)

Natif de Gruissan, président de l’association de défense de la Sagne, impliqué contre les projets d’urbanisation sauvage, je m’engage pour valoriser et défendre les incroyables richesses naturelles de mon canton, en gardant à l’esprit l’urgence sociale qui touche bon nombre de nos concitoyennes et concitoyens.

Aveyron

William Fraysse (Canton du Vallon)

Après avoir été longtemps chef d’entreprise à Rodez, je suis aujourd’hui directeur du développement économique dans une collectivité. Pratiquant les sports de nature, je co-anime une école de VTT et forme des animateurs pour une grande association d’éducation populaire. Je souhaite mettre à profit ma bonne connaissance du tissu associatif et économique aveyronnais au service de notre territoire.

Bouches-du-Rhône

Pierre Borsellino (Canton de Salon-de-Provence-2)

Marié et papa de trois enfants. Fier de ma ville, Miramas, j’y suis commerçant depuis longtemps et impliqué dans le milieu associatif. Je défends l’intérêt de l’écologie depuis la construction de ma maison à ossature bois. La leucémie de ma fille m’a poussé à devenir constructeur de maisons écologiques et m’a encouragé à rejoindre Génération Écologie pour une meilleure santé environnementale.


Thierry Dartron (Canton de Marseille-8)

Professionnel de l’accompagnement dans la gestion de carrière, je suis référent social d’une association pour l’inclusion des personnes en situation particulière. Mon engagement citoyen sur l’éducation à la citoyenneté, pour l’efficacité de l’action politique institutionnelle ou citoyenne, pour une écologie inclusive, sont pour moi des thématiques intrinsèquement liées. 


Nadia Vella (Canton de Marseille-8)

Âgée de 43 ans, je suis mariée et mère de deux enfants. Directrice de structure d’action sociale et de santé, j’ai d’abord exercé en milieu hospitalier, extra-hospitalier et associatif en tant qu’infirmière. Ce qui m’anime est la solidarité envers les personnes les plus vulnérables. Je suis persuadée qu’une vision démocratique, écologique et solidaire peut améliorer notre vie quotidienne.


Maxime Lauria (Canton de Marseille-8)

Assistant de régulation médicale, j’ai 35 ans, je vis en couple et j’ai deux enfants. Je suis un citoyen engagé pour l’écologie. Passionné de sport, il est pour moi essentiel de rénover et de moderniser nos installations sportives pour notre canton et pour notre département. Être acteur d’une écologie raisonnée et durable, c’est avant tout une nécessité pour notre avenir et celui de nos enfants.


Christian Monferrini (Canton de Marseille-12)

J’ai 61 ans, je suis chef d’entreprise dans le secteur de l’habitat, engagé depuis longtemps dans les domaines associatif, politique et syndical. J’ai créé l’Association de Réhabilitation du Territoire de l’Étang de Berre avec les pouvoirs publics et présidé le Centre des jeunes dirigeants Vitrolles Étang de Berre. Depuis plus de 10 ans, je défends la vision d’une écologie positive et pragmatique.


Jean-Marc Mauchauffee (Canton de Martigues-24)

J’ai 62 ans, trois enfants et six petits-enfants. Retraité d’EDF, j’ai commencé comme ouvrier pour être nommé directeur de la centrale de Martigues en 2010. J’ai exercé plusieurs mandats nationaux à la CFDT. J’ai été auditionné par le Sénat et par l’Office d’évaluation des choix scientifiques et technologiques sur le nucléaire civil. J’ai été candidat aux élections municipales de Martigues.


Philippe Chabanon (Canton de Velaux)

Chef d’entreprise en retraite progressive, père de quatre garçons, j’ai toujours été engagé dans l’écologie, très souvent par la voie associative. Je suis très impliqué dans la sauvegarde de la faune sauvage, la création de collectifs citoyens de production d’énergie verte, et d’autres initiatives pour lesquelles j’agis au quotidien. Je suis militant à Génération Écologie depuis deux ans.


Véronique Vincent (Canton de Velaux)

J’ai 54 ans, je suis veuve avec deux grands enfants de 22 et 24 ans. J’ai créé, il y a une quinzaine d’années, mon agence conseil en communication NiKKiCOM. En parallèle je donne des cours de communication à l’Université, dans des grandes écoles et des centres de formation. A titre personnel, je suis présidente de l’Association Sportive Velaux Gym depuis 10 ans et marathonienne.


Jean-Pierre Langiu (Canton de Pélissanne)

Je suis agent territorial dans le domaine de la sonorisation et de l’éclairage à la mairie de Pélissanne, actuellement en invalidité après un accident de travail. Membre actif de plusieurs associations, j’ai aussi été délégué du personnel communal. Dans un souci écologique, je réfléchis à un projet de renouvellement de matériels d’éclairage à faible consommation dans le parc régional de matériel.

Côte-d’Or

Karine Savina (canton de Dijon-1)

À 50 ans, trois enfants, je suis directrice des ressources humaines au sein du groupe La Poste. Je suis aussi professeure vacataire à l’université de Bourgogne et à l’académie de Dijon pour lutter contre le décrochage scolaire. Féministe engagée, je suis passionnée de sport collectif notamment féminin. Je suis conseillère municipale à Dijon et à la métropole, où je siège avec le groupe écologiste.

Finistère

Franck Gicquiaud (canton de Saint-Renan)

Directeur adjoint d’office de tourisme, je suis aussi impliqué dans différentes associations depuis plusieurs années. J’ai adhéré à Génération Écologie car je me reconnais dans les valeurs et le projet de l’écologie intégrale. Passionné par la mer et le monde maritime, c’est tout naturellement vers elle que mon implication politique prend tout son sens : agir sur terre pour préserver la mer.


Damien Ladan (canton de Saint-Pol-de-Léon)

J’ai 35 ans, je suis marié et père de quatre enfants. Je vis sur le littoral nord de Plouescat, dans le Pays de Morlaix auquel je suis très attaché. Les enjeux actuels sont d’une telle importance que je vois l’action comme son meilleur remède face à ceux-ci. Ma présence chez Génération Écologie, c’est l’envie d’agir avec conviction et cohérence, au sein d’un collectif et pour le collectif.

Gers

Patrick Kopff (canton de Auch-1)

J’ai 57 ans, je vis à Auch et je suis marié et père de deux grands enfants. Architecte et apiculteur amateur, engagé dans le développement durable et la définition de la politique de la Haute Qualité Environnementale. Je participe à la promotion de la filière bois et construis des bâtiments publics utilisant des structures bois innovantes, pour améliorer les cadres de vie et le bien-être ensemble.


Sébastien Martin (canton de Auch-1)

J’ai 52 ans, je suis marié et père de deux enfants. Je suis à la fois formateur en organisation, menuisier et mandataire immobilier. Alsacien et néo-Aussitain, ayant passé ma vie professionnelle dans le monde industriel, je sais qu’il peut aussi offrir le meilleur de la technologie pour le bien commun. Mes convictions profondément humanistes et écologistes m’amènent à m’engager dans ce but.

Gironde

Vincent Dubourg (canton de Landes des Graves)

À 50 ans, père de deux grandes filles, j’ai fait carrière dans l’armée notamment dans l’infanterie de Marine avant de me reconvertir dans la viticulture en acquérant un petit vignoble de taille humaine dans les Graves, aujourd’hui labellisé en bio. Ayant perçu les dangers de la chimie et les limites de l’agriculture productiviste, j’ai mis en place des solutions agroécologiques et biologiques.


Alain Escadafal (canton de Talence)

Né en 1956 à Strasbourg, je suis enseignant-chercheur à l’Institut d’aménagement, de tourisme et d’urbanisme de l’Université Bordeaux Montaigne, responsable du master tourisme. Spécialiste du développement territorial, je suis membre du conseil scientifique de deux parcs naturels régionaux. Je me suis engagé dans le domaine associatif par le passé, dans l’humanitaire et dans l’interculturel.


Thierry Leblond (canton de Saint-Médard-en-Jalles)

Après 30 ans de carrière partagée entre le groupe Safran, le ministère de la défense et le ministère de l’intérieur, j’ai cofondé une société éditrice d’un logiciel de cybersécurité. J’ai été adjoint à l’environnement de Saint-Médard-en-Jalles avant de démissionner pour lutter contre le projet de déviation du Taillan-Médoc pour protéger une zone humide source d’eau potable pour Bordeaux Métropole.

Hérault

Stéphanie Deveze (canton de Montpellier-3)

Âgée de 48 ans, juriste de formation, je suis cadre dans l’enseignement supérieur. Je développe des outils d’insertion, d’inclusion et d’engagement des étudiants, pour une formation de qualité tout au long de la vie. Héraultaise depuis toujours, je suis investie dans la vie locale, sur le volet européen et la jeunesse principalement. J’œuvre pour la cause animale et le respect de l’environnement.

Indre-et-Loire

Stéphane Sourdais (canton de Sainte-Maure-de-Touraine)

J’ai 47 ans, je suis marié et père de trois enfants. Je suis notaire depuis bientôt vingt ans. Libre penseur, écologiste engagé à gauche, je suis un défenseur des droits humains et de la nature sous toutes ses formes. Je vis en milieu rural et pratique la permaculture. Je me présente pour la première fois à une élection.


Ursula Vogt (canton de Tours-3)

J’ai 45 ans, je suis mariée et mère de deux adolescents. Citoyenne engagée depuis ma jeunesse, je me suis ensuite davantage investie dans les questions sociales de ma ville. Aujourd’hui, j’exerce mon métier dans une grande association de solidarité et je suis à Génération Écologie pour contribuer à faire converger l’urgente conversion écologique et la justice sociale. 

Isère

Nicolas Retour (canton de Meylan)

Marié, deux enfants, formateur auprès d’adultes en reconversion professionnelle, j’exerce depuis 2014 la fonction d’adjoint au maire de La Tronche. En charge de l’éducation de la jeunesse et des sports, je suis depuis 2020 en charge du plan climat air énergie.  Je souhaite faire en sorte que l’impératif écologique soit intégré à toutes les politiques émanant du Département de l’Isère.

Landes

Thomas Casamayou (canton du Pays Tyrossais)

Originaire de la côte basque, marié et père de trois petites filles, je suis chargé de communication digitale pour une structure de l’économie sociale et solidaire, spécialisée en économie circulaire. Les problématiques des ressources et déchets m’ont convaincu de mener une transition écologique forte pour assurer un futur à nos enfants. Je suis conseiller municipal à Saint-Vincent-de-Tyrosse.

Loire-Atlantique

Hélène Jalin (canton de La Chapelle-sur-Erdre)

Ingénieure agronome de formation, j’ai travaillé dans la coopération internationale puis dans les domaines de l’urbanisme, l’aménagement du territoire et l’environnement. Actuellement en reconversion vers la psychologie, je me spécialise sur le thème de l’éco-anxiété, ce qui me permet de faire le pont avec mes convictions écologiques. J’ai 43 ans, j’habite à Nantes et j’ai une petite fille. 

Loiret

Thierry Colis (canton de Châteauneuf-sur-Loire)

Originaire de la Loire, marié et père de trois grands enfants, je vis à Germigny-des-Prés depuis dix ans. Retraité, j’ai exercé comme consultant en management et relations humaines à EDF. Membre actif de plusieurs associations, je porte une vision dynamique du département du Loiret qui protège toutes les générations et les territoires en relevant en urgence les défis du dérèglement climatique.


Stéphane Kuzbyt (canton de Fleury-les-Aubrais)

J’ai 51 ans, je suis directeur financier d’un établissement public culturel, j’ai grandi à Fleury-les-Aubrais, commune de la métropole orléanaise, aux portes de la forêt, où je suis heureux de vivre. A l’élection municipale de 2020, j’ai conduit une liste écologiste et citoyenne. Avec mes collègues élus du groupe « Ecologie et citoyenneté » nous défendons avec passion nos valeurs dans la commune. 

Lot

Isabelle Eymes (canton de Marches du Sud Quercy)

Engagée pour mon territoire dans le champ associatif et impliquée dans le mouvement syndical, j’ai occupé un mandat électif à Cahors et au Grand-Cahors pour une liste citoyenne écologiste et sociale. Je considère que l’écologie est une nécessité pour toutes et tous, et qu’elle s’articule intimement avec les enjeux sociaux. Je suis co-présidente d’une association environnementale départementale.

Nièvre

Dominique Lavenir (canton de Guérigny)

J’ai 59 ans, je suis marié et père de cinq enfants. Retraité des industries électriques et gazières depuis 2020, j’étais chargé d’affaires dans l’ingénierie, délégué syndical et délégué du personnel CFDT à GRDF. Je suis aujourd’hui conseiller municipal à Saint-Martin-d’Heuille et ancien adjoint au maire. Je suis aussi un amoureux de la nature et passionné par le jardinage et la permaculture. 

Nord

Dimitri Debaisieux (canton de Lille-5)

J’ai 47 ans, je vis à Lille, je suis coach sportif et travaille aussi dans l’audiovisuel et la communication. Je suis impliqué dans des associations ayant pour objet la démocratie participative, la lutte contre les discriminations et le mal-logement. Je développe l’empowerment auprès de personnes en situation de grande précarité. J’ai aussi observé l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur.


Céline Bonnard (canton d’Annœullin)

Je suis née à Amiens en 1973. Fille de militants, ma jeunesse a été marquée par ce constant souci de l’autre. Mon attachement à la nature qui se dégradait m’a fait prendre conscience que justice sociale et protection environnementale sont liées. Il ne peut y avoir égalité des humains si le vivant dont ils font partie se meurt. C’est pour ces raisons que je me suis engagée à Génération Écologie.

Bas-Rhin

Raphaëlle Fritsch (canton de Brumath)

Formée en économie, sociologie et aménagement du territoire, cadre de la fonction publique territoriale, j’ai exercé dans les domaines de l’éducation, des ressources humaines ou encore de la politique de la ville. Maman de trois grands enfants, militante écologiste et passionnée de santé environnementale, neurosciences, psychologie, je suis actuellement des études de naturopathie et de coaching. 

Sarthe

Virginie Sieg (canton de Suze-sur-Sarthe)

Native de la Sarthe, professeure d’histoire géographie, j’ai exercé au Canada et en Australie avant de revenir dans la Sarthe, où je suis conseillère municipale de la ville de Spay depuis mars 2020. Militante autant dans l’action citoyenne que syndicale, je suis tournée vers la dimension sociale de l’écologie.

Seine-et-Marne

Norman Noviant (canton de Savigny-le-Temple)

J’ai 37 ans, je suis marié et père de trois enfants. J’ai occupé plusieurs postes de cadre territorial et directeur associatif et ai été élu au syndicat CFDT. Directeur d’un service éducation d’une collectivité, je suis aussi élu à Vert-St-Denis. Passionné de nature, je suis membre de l’association les Bois du canton. Je suis formateur bénévole sur les valeurs de la République et la laïcité.


Aurélia Amrane (canton de Savigny-le-Temple)

48 ans, maman de jumelles universitaires, je travaille au sein d’un service départemental d’incendie et de secours. J’ai occupé plusieurs postes différents dans ma carrière et je me suis aussi engagée auprès d’un syndicat. Nouvellement élue au Vert-Saint-Denis, je souhaite continuer à défendre mes convictions à un échelon départemental pour l’avenir des générations futures.


Michel Rizzo (canton de Savigny-le-Temple)

Ingénieur de formation, j’ai mené une carrière professionnelle dans les assurances des risques d’entreprise. Parallèlement, je me suis engagé dans le milieu associatif en Seine Saint Denis. J’ai milité depuis 1999 dans un parti écologiste. J’ai exercé la fonction de maire adjoint à Noisy-le-Grand de 2008 à 2015 en tant qu’élu écologiste sur une liste d’union.


Pishum Migraine (canton de Savigny-le-Temple)

Après une formation pluridisciplinaire à Sciences Po et Paris 6 et un début de carrière au Programme des Nations Unies pour l’Environnement, en Thaïlande et en Allemagne, je travaille en Parc naturel régional, aujourd’hui en tant que chargée de mission Forêt et Natura 2000. Également formée à l’animation scientifique, je suis impliquée dans le projet « où atterrir » initié par Bruno Latour.

Deux-Sèvres

Guy Moreau (canton de Melle)

À 62 ans, père de deux enfants, je suis agriculteur en production biologique et conseiller régional sortant. Syndicaliste agricole et administrateur de trois coopératives, je me suis battu pour la dignité des agriculteurs et contre la fermeture d’usines. Ma passion pour l’élevage laitier fait de moi un défenseur de la ruralité. Pour moi, l’écologie est naturellement populaire et source de bonheur.


Patrick Delaunay (canton de Niort-2)

J’ai 48 ans, je suis marié et père de trois enfants. Je travaille à la mission de lutte contre le décrochage scolaire en tant que coordonnateur départemental à l’Inspection académique. J’ai été conseiller municipal de Niort chargé de l’éducation populaire et de l’égalité des chances. En 2020, j’ai co-construit l’association Ambitions éducatives ayant pour but d’aider des projets scolaires. 


Benoît Piron (canton de Parthenay)

J’ai 49 ans et deux enfants. Technicien en arboriculture fruitière et consultant en agrobiologie, j’ai créé le premier verger bio de ma région. Je suis aussi formateur pour de nombreuses structures. J’ai été maire de Saint-Pardoux-Soutiers et président d’Ehpad. Apiculteur amateur, fervent défenseur de notre environnement, je suis un homme simple, passionné et également amoureux de l’océan. 


Jean-François Renoux (canton de Saint-Maixent-l’École)

À 49 ans, je suis marié et père de trois enfants. J’ai été facteur de nombreuses années et je connais donc très bien mon territoire et ses habitants. Je suis maire d’Azay le Brûlé et vice-président à la Communauté de communes Haut Val de Sèvre chargé de la transition énergétique et la mobilité. Je veux redonner sa place et sa voix à chaque citoyenne et citoyen, ainsi qu’aux élues et élus locaux.

Somme

Blandine Denis (canton d’Amiens-5)

J’ai 48 ans et je suis cheffe de projets emploi formation, militante pour le développement des énergies renouvelables, de l’agriculture biologique et des mobilités douces. Élue écologiste, depuis 2015, sur le canton Amiens Sud-Est au conseil départemental de la Somme, je suis administratrice du site ecolosensomme.org, membre de Génération Ecologie et présidente du pôle écologiste de la Somme.


Marion Le Presle (canton d’Amiens-7)

J’ai 61 ans, je suis mariée et mère de deux enfants. Ingénieure de formation continue en santé, je suis écologiste de longue date. Élue écologiste en 2001, j’ai été conseillère municipale puis adjointe au maire d’Amiens en charge de l’enfance, l’éducation et la restauration. Depuis 2015, je suis conseillère départementale, membre pôle écologiste de la Somme et de Génération Ecologie en 2020.

Tarn-et-Garonne

Philippe Sabatier (canton de Verdun sur Garonne)

Je suis gérant d’une entreprise travaillant dans les énergies renouvelables. Engagé pour l’écologie, je pratique la spéléologie. Je suis adjoint au maire de la commune de Grisolles chargé du développement durable et de la vie économique.


Marie-Christine Etourneau (canton de Verdun sur Garonne)

J’ai 64 ans, j’habite à Grisolles, je suis biochimiste et maman d’un apiculteur-cirier. je suis très impliquée dans le milieu associatif. Je m’engage pour contribuer à préserver et restaurer la santé de la planète et du monde vivant, et en particulier des abeilles. Je souhaite que tous les humains vivent en harmonie avec la nature.

Var

Basma Bouchkara (canton de la Seyne-sur-Mer-1)

J’ai 52 ans et je suis mère de trois enfants adultes. J’assure la direction d’un pôle de santé depuis son origine, c’est-à-dire presque 17 ans. En 2020, je suis élue conseillère municipale écologiste à la Seyne-sur-Mer et conseillère métropolitaine. Je milite pour développer la place de l’écologie dans la vie politique, c’est pour moi incontournable.


Guy Ferrier (canton de la Seyne-sur-Mer-1)

Diplômé en techniques de commercialisation, j’ai occupé différentes fonctions d’encadrement au sein de grands groupes internationaux dans la métallurgie, les ingénieries, le gaz et le pétrole, la mécanique, et dans ma propre société. En pré-retraite d’un grand équipementier, j’aide de manière bénévole une coopérative et je suis secrétaire d’une association pour la création d’une ressourcerie.


Cassandra Verani-Laï (canton de la Seyne-sur-Mer-1)

J’ai 25 ans et je suis née à la Seyne-sur-Mer où je vis. Je suis pour la première fois conseillère municipale issue d’une liste citoyenne et écologique. J’ai un master 2 en droit des contrats et je suis assistante de gestion et auto-entrepreneuse. Je poursuis mon engagement afin que l’écologie et la citoyenneté soient les piliers d’une politique plus juste et en cohérence avec les enjeux locaux. 

Vaucluse

Mazy Djezzar (canton de Sorgues)

Originaire d’Avignon, j’ai 22 ans et je suis étudiant en mathématiques. Venant de la société civile et habitant dans un quartier populaire, j’ai constaté une certaine fracture sociale tant sur des sujets culturels que sur des sujets environnementaux. J’ai décidé de me lancer dans une démarche politique pour partager ma volonté de faire avancer l’écologie et restaurer le vivre-ensemble. 


Gilles Mancel (canton de Vaison-la-Romaine)

Retraité de la SNCF, j’ai 60 ans, je suis marié et père de trois garçons. J’ai cofondé une liste écologiste dans les Yvelines en 1983. Ce que nous disions il y a bientôt 40 ans est sous nos yeux aujourd’hui. J’ai été adjoint au maire chargé des sports et des travaux à Vaison-la-Romaine entre 2008 et 2014. Toujours engagé localement, je suis un élu de terrain, conseiller municipal de Malaucène.

Haute-Vienne

Cécile Gauchou (canton de Rochechouart)

Mère de trois enfants, professeure des écoles passionnée par mon métier, je suis sensible à l’inclusion de toutes et tous et au monde du handicap. Bénévole dans différentes associations, les enjeux sociaux et climatiques sont ma priorité. L’environnement, les êtres humains, l’économie locale, l’inclusion et l’implication des citoyens doivent passer au centre des réflexions éthiques et politiques.


Claire Gavinet (canton d’Ambazac)

J’ai 39 ans, je suis maman de deux filles et enseignante. J’exerce dans des collèges ruraux du nord Haute-Vienne où je réside. Je suis depuis toujours impliquée dans le maillage socio-culturel de ma région. J’adhère et je m’engage en tant que membre active dans plusieurs associations sportives et sociales et en faveur de l’écologie. Le vivre bien ensemble doit être la priorité de notre société.

Essonne

David Novel (canton de Longjumeau)

Père de trois enfants, j’ai fait carrière dans la communication auprès de collectivités, puis j’ai choisi l’agriculture comme métier. Fondateur des Ruchers partagés de Villemoisson, je conduis un projet de création de production en agroécologie dans le cadre d’ateliers rassemblement bénévoles et personnes handicapées. Je suis président d’une association qui promeut l’action artistique localement.

Hauts-de-Seine

Patrice Furé (canton de Gennevilliers)

À 52 ans, je suis marié et père de trois enfants. Diplômé en gestion des collectivités et finances publiques, j’ai occupé des fonctions de direction dans une intercommunalité, un syndicat de traitement des déchets, puis pour le président du Syctom de l’agglomération parisienne. J’ai été maire de Sarcy dans la Marne. En 2020, j’ai été tête de liste aux élections municipales à Villeneuve-la-Garenne.


Fabienne Bourgeois (canton de Gennevilliers)

J’ai 48 ans, je suis divorcée et mère de deux enfants. Diplômée dans le domaine de l’analyse biologique puis de la  technique spécialisée en maintenance et en instrumentation biomédicales, je travaille depuis plus de vingt ans dans le secteur privé, où je suis maintenant chargée de la formation interne dans une société de diagnostic in vitro, spécialisée dans les pathologies hépatiques.


Jean-Florent Campion (canton de Colombes-1)

Ingénieur diplômé de chimie à Paris, mes travaux scientifiques sur les fibres optiques ont été récompensés en 2009 par le prestigieux prix Lavet. Je suis actuellement expert en innovation durable au sein du groupe l’Oréal et professeur vacataire en environnement au sein de l’Université Paris Nord La Sorbonne. J’ai été conseiller municipal à La Garenne-Colombes pour la liste Union citoyenne.


Laurence Lecoeur (canton de Colombes-1)

À 54 ans, je suis experte en Responsabilité sociétale des entreprises depuis plus de 15 ans, et auteure en 2010 de « L’entreprise au cœur du Développement Durable ». Je développe des projets contribuant au bien commun et accompagne les organisations dans leur transition écologique et sociale. J’ai vu le temps que nous avions pour changer nos modes de vie se transformer en délai. 


Jean-Pierre Le Belle (canton de Colombes-1)

Diplômé de l’Institut d’études économiques et juridiques dans la construction et l’habitat, j’ai intégré la chaire d’économie du CNAM en aménagement du territoire et gestion des collectivités. Je rejoins ensuite l’OPAC de Paris puis la fonction publique territoriale. J’exerce dans une entreprise publique d’envergure nationale chargée de l’hébergement très social et l’insertion par le logement. 


Jérôme Pellerin (canton de Nanterre-2)

J’ai 43 ans, je suis père de deux filles et j’habite l’écoquartier Liberté à Suresnes. Je travaille dans les métiers du marketing depuis 20 ans et m’implique dans les associations comme parent d’élève ou dans l’action humanitaire. Je suis fier de porter les couleurs de Génération Écologie et le projet de l’écologie intégrale pour faire de l’écologie la pierre angulaire dans mon département.


Nagète Maatougui (canton de Colombes-2)

Maire adjointe de Colombes en charge de la petite enfance et des familles. Je travaille par ailleurs, dans le cadre de mes activités professionnelles, dans le domaine de la transition énergétique.

Seine-Saint-Denis

Catherine Chevauche (canton d’Epinay)

Je suis responsable climat et économie circulaire dans une entreprise de gestion de l’eau et des déchets. J’y pilote le plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre et préside le comité technique international de l’ISO sur l’économie circulaire. J’ai également travaillé dans un bureau d’études pour développer des quartiers conçus durablement.

Val-de-Marne

Guillaume Poiret (canton de Plateau Briard)

Je suis maître de conférences en géographie et aménagement à l’Université Paris Est Créteil. Mes recherches se concentrent sur les politiques de développement durable dans les métropoles d’Amérique du nord et la manière de les rendre inclusives. Ancien Maire-Adjoint, je me suis engagé tôt en politique et souhaite porter aujourd’hui un projet innovant et durable pour mon département.

Val-d’Oise

Nadia El Ouni (canton de Garges-lès-Gonesse)

Mère de deux enfants, je suis diplômée en sciences de l’éducation et enseigne l’économie gestion en collège et lycée en zone d’éducation prioritaire et à l’Université. Citoyenne engagée de longue date pour le féminisme, l’écologie et contre le racisme. J’ai su créer un rapport particulier avec les jeunes et pour moi l’éducation reste LA priorité pour les accompagner dans la compréhension du monde.


Edwin Legris (canton de Pontoise)

J’ai 47 ans, je suis marié et père de trois enfants. Après avoir enseigné à l’Université Paris Dauphine et à l’Université de Cergy-Pontoise, j’ai été assistant parlementaire à l’Assemblée nationale. Je suis professeur d’économie et de gestion en lycée et conseiller municipal de L’Isle-Adam. Soucieux du devenir de notre planète, j’ai toujours défendu la préservation de notre environnement. 


Claudine Muller (canton de L’Isle-Adam)

À 64 ans, je suis cadre retraitée de la fonction publique territoriale et conseillère municipale de L’Isle-Adam. J’ai travaillé dans les domaines de l’éducation populaire, la politique de la ville et les droits des femmes. J’ai été directrice d’accueil de jour pour les personnes sans domicile. Je suis toujours bénévole associative, notamment pour le droit de mourir dans la dignité et Anticorps.


Jean-Marc Renault (canton d’Argenteuil-3)

J’ai 57 ans, je suis marié et père de trois enfants. Professeur des écoles spécialisé dans l’aide à dominante pédagogique, mon investissement pour la réussite de toutes et tous les élèves est mon engagement du quotidien. Je suis aussi impliqué dans le combat pour la reconnaissance des enjeux écologiques devenus aujourd’hui une évidence. C’est pour moi un honneur de porter les couleurs de l’écologie.

La Réunion

Jean-Stéphane Albora (canton de Saint-Pierre-1)

J’ai 31 ans et je suis issu d’une famille nombreuse modeste. J’ai suivi toute ma scolarité à Bois d’Olives, quartier prioritaire de Saint-Pierre où je vis. Éducateur spécialisé auprès de personnes avec autisme, je suis en master 2 management des organisations de l’économie sociale et solidaire. A la Mission locale sud à Saint-Pierre, je prépare des jeunes aux métiers du social et de l’animation.


Christelle Lallemand (canton de Saint-Pierre-1)

Née en 1981 à Creil, je vis à la Réunion depuis 2008. J’habite le quartier de Bois d’Olive où je suis investie dans différentes associations. Mon combat dans l’aide aux femmes victimes de violence a fait que je suis devenue médiatrice sociale spécialisée dans les violences intrafamiliales en 2019, après avoir été membre du comité de pilotage dans ce domaine pour la ville de Saint-Pierre.


Adolphe Boyer (canton de Saint-Pierre-2)

J’ai 31 ans et je suis chef d’entreprise à Saint-Pierre. Avec mon épouse, je dirige deux épiceries-restaurants qui proposent la vente de fruits et légumes frais locaux. Je travaille à base de produits naturels et péï. Mon entreprise a été la première à recevoir le label anti-gaspillage à La Réunion. Je milite pour l’entreprenariat éco-responsable et la souveraineté alimentaire en bio de notre île.


Graziella Yeng-Seng (canton de Saint-Pierre-2)

J’ai 45 ans, je suis originaire du quartier de Terre-Sainte-Tanambo et suis aide-soignante au CHU de Saint-Pierre. Après une scolarité dans l’environnement, j’obtiens un diplôme universitaire d’aide à la personne handicapée. Affectée en réanimation, je prends en charge notamment des personnes touchées par la Covid-19. Mon expérience et mon engagement me placent avant tout au service des autres.


Thomas Lebon (canton de Saint-Pierre-2)

À 37 ans, j’habite Saint-Louis et je travaille comme gardien qualifié dans le logement social depuis 15 ans. J’aime mon métier car j’ai toujours apprécié le contact avec les gens. J’œuvre aussi depuis des années dans le milieu associatif sportif et culturel ainsi que dans le milieu syndical. Ayant toujours eu l’envie de venir en aide à mon prochain, je me suis naturellement engager en politique.


Patricia Ramassamy (canton de Saint-Denis-4)

J’ai vécu mes premières années entre la métropole et La Réunion et fait mes études de médecine à Paris et à Rouen. Forte de mon expérience de médecin, je suis sensible au combat des diabétiques réunionnais et à la gravité des pathologies dues à l’exposition fœtale à l’alcool. L’accès aux soins des patients en difficulté, l’éducation à la santé dans un environnement sain sont aussi mes priorités.


Ludovic Sautron (canton de Saint-Denis-4)

Je viens d’une famille modeste des hauts de Saint-Denis. Après une scolarité dans le domaine de l’agriculture, je m’oriente vers l’économie gestion pour mon master à la Sorbonne. J’enseigne au lycée de Bois de Nèfles. Impliqué dans le monde associatif de mon quartier, j’ai présidé un club de kick boxing, le centre d’animation sociale et éducative et m’engage pour l’économie sociale et solidaire.

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser