Le 9 mai 2021 – Pourquoi nous avons besoin d’une langue commune



Chaque année, le 9 mai, la Journée de l’Europe célèbre la paix et l’unité en Europe. Il s’agit de la date anniversaire de la « déclaration Schuman ».

La proposition de Robert Schuman, le 9 mai 1950, est considérée comme l’acte de naissance de ce qui est aujourd’hui l’Union Européenne. (Wikipédia)

Oui, depuis 1950, L’Europe est RELATIVEMENT paisible, mais pas de sentiment d’appartenance à une communauté : très peu de citoyens de l’UE se sentent vraiment Européens. Dans notre Europe multilingue, il n’y a pratiquement pas de communication possible entre citoyens des différents pays.

L’espéranto pourrait peut-être résoudre ce problème.



1 – Bienvenue dans un monde sans barrière linguistique.


Une petite vidéo vaut mieux qu’un long discours

Kajto – « Sen timo » 6’15
https://www.youtube.com/watch?v=oleyMmMYyOM&list=RDoleyMmMYyOM&index=2

La chanson évoque le droit, pour chaque enfant, de vivre et de jouer librement au grand air, avec insouciance, dans un environnement paisible et sans menace.

Kajto (cerf-volant) est un groupe néerlandais mais vous verrez à la fin de la chanson, qu’ils sont rejoints par de nombreux amis du monde entier. Les sous-titres sont en espéranto. Sen timo = sans crainte – Knabo = petit garçon

2 – Espéranto, langue portée dès son origine, par un idéal : paix, fraternité, unité du genre humain.

L’histoire de l’idée de langue internationale et de l’espéranto en particulier pourra faire l’objet d’une autre présentation si certaines personnes sont intéressées.

Dans la chanson que vous allez entendre, Jonny M. (qui vit en Allemagne je crois), développe les arguments pour une alimentation véganne.

Je précise que je ne suis pas végane, ni même vraiment végétarienne. Il s’agit juste d’un exemple de la manière dont chacun peut utiliser l’espéranto pour faire passer les convictions. Les sous-titres sont également accessibles en espéranto donc vous pourrez voir et entendre simultanément et comprendre les paroles, au moins en partie.

Bam-Bam – 4’ – https://www.youtube.com/watch?v=9dKjiT2D5C0

Nous savons maintenant que l’espéranto est une langue

  • qui fonctionne,
  • qui permet d’exprimer sa créativité,
  • qui permet de partager ses convictions au niveau international

3 – Programme « Springbord to Languages »

Tim Morley, enseignant de français en Angleterre, est Britannique.

Il enseigne le français en école primaire à Cambridge, où il habite avec sa femme bretonne et leurs deux enfants. Toute la famille est bilingue anglais-français.

Expert dans l’enseignement des langues étrangères, la programmation et la linguistique, il a réalisé en 2012, cette conférence à propos de son programme « Springboard to languages » qui utilise l’espéranto comme outil pour faciliter l’accès des élèves de l’école primaire aux langues étrangères.

« Learn esperanto first » Tim Morley – 23’ – Ralentir 0,75% + sous-titres français https://www.youtube.com/watch?v=8gSAkUOElsg

L’espéranto est un tremplin pour l’étude d’autres langues étrangères.

4 – Chacun des grands blocs géo-politiques, Etats-Unis, ex-URSS et maintenant la Chine, a un atout que l’Europe n’a pas : une langue commune ? cohésion et sentiment d’appartenance à une communauté.

L’UE est multilingue (23 langues officielles + une multitude d’autres)

Richesse culturelle, certes, mais aussi grave handicap ?

Les citoyens des différents pays sont incapables de communiquer efficacement.

Blocage d’éventuelles actions communes. Pas de sentiment d’appartenance.

Pourquoi pas l’anglais ?

1°- N’oubliez pas : pour nous, francophones, l’anglais « est un basson ! » T. Morley)

2°- Depuis le milieu du XXème siècle, les USA, grâce à la langue anglaise, font tout pour imposer leur style de vie. L’anglais est un cheval de Troie.

L’espéranto :

  • Une langue qui place tout le monde sur un pied d’égalité.
  • Pas de rivalité car neutre : il n’est la langue d’aucun pays, d’aucun peuple.

    Symboles associés à l’Union européenne ?

    Le drapeau européen, la devise : « Unis dans la diversité », la monnaie unique, l’euro, et l’hymne européen : l’Ode à la joie, musique de Beethoven. Les paroles en allemand, de Friedrich Von Schiller, n’ont pas été retenues comme paroles officielles.

    Actuellement, l’hymne européen n’a pas de paroles : « L’hymne européen a été adopté sans paroles, en raison du multilinguisme européen. C’est la musique, langue universelle, qui porte en elle les idéaux européens » (wikipédia).

    Il existe pour notre hymne, des paroles en espéranto.

    Vous pourrez les lire en sous-titres dans cette vidéo de la chorale espérantophone d’Ostende : Ostenda Koruso. Film de la « Eŭropa Esperanto-Unio » :
    https://e-d-e.fr/Dossier-de-presse ou bien https://www.youtube.com/watch?v=13Z982q_UVw

Merci d’adresser vos questions à Elisabeth Barbay : eliz.barbay @ wanadoo.fr



Source link


Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser