Le Sénat se charge de dérouler le tapis rouge au flicage numérique. Un rapport de la haute assemblée préconise de créer une plate-forme de crise activable en cas d’urgence sanitaire. Elle permettrait la récupération de données personnelles tous azimuts, disponibles dans de nombreux systèmes, de façon à pouvoir adosser l’action de Santé publique à des données aussi fiables et pertinentes que possibles.

Une telle plate-forme pourrait, par exemple, envoyer un rappel à l’ordre ou invalider un titre de transport ou bloquer le compte bancaire d’un quidam qui violerait une quarantaine.

Vers plus de flicage numérique sous prétexte sanitaire ? – Le blog politique de Thomas JOLY

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser