L’Equipe de France, en portant ce soir un genou à terre, sombre dans un militant…

L’Equipe de France, en portant ce soir un genou à terre, sombre dans un militant…


L’Equipe de France, en portant ce soir un genou à terre, sombre dans un militantisme importé et se coupe des Français, faisant défaut au devoir d’incarnation et de représentativité qu’exige le pavillon qu’ils arborent. Loin de lutter contre le racisme, cet acte alimente une nouvelle discrimination, jetant l’opprobre uniformément et sans distinction sur les Français et leur police, pourtant bien éloignée des réalités nord-américaines. Assez de culpabilisation et de repentance illégitime : c’est debout que nos joueurs français doivent se trouver, fiers de leur maillot.

Source