9 mai 2021 – L’Europe est à la hauteur de nos exigences. En cette journée de l’Europe ce dimanche 9 mai, retour sur une histoire d’actions communes.

Il y a ceux qui en partagent profondément les convictions et d’autres qui feraient tout pour en sortir. Il y en a mêmes quelques-uns que les forces de l’Union Européenne ont fait changer d’avis en cours de route. Mais plutôt que de nous opposer, elle devrait nous faire regarder la réalité en face : l’Europe nous rassemble autour de ce que nous sommes et nous porte vers ce que nous pouvons devenir.

L’ambition de la paix entre les États, les uns face aux autres.

À la fin de la seconde guerre mondiale succède le début de la paix durable. Les pères fondateurs de l’Europe dont les français Robert Schuman et Jean Monnet se retrouvent autour d’un même désir : celui d’unir des États démocratiques pour en garantir la paix.
Pour ce faire, l’Europe commence par une gestion matérielle commune avec la création de la Communauté Économique de l’Acier et du Charbon en 1951, qui devient ensuite marché commun en 1957 avec le traité de Rome instituant la Communauté Économique Européenne. C’est ensuite dès 1986 un espace dans lequel peuvent circuler librement les marchandises, les capitaux, les services et les hommes. Enfin, les États finiront par faire véritablement union en 1992 grâce à l’espace Schengen et l’euro qui font tomber nos frontières et nous font devenir qu’un.

« L’Europe,

c’est d’abord une idée.

Une idée portée depuis des siècles par des pionniers, des optimistes, des visionnaires. »

Emmanuel Macron

« Unir les hommes » disait Jean Monet.
Dans cette Europe où l’on parle différentes langues, où l’on pratique différentes coutumes, nous partageons une culture et un savoir commun. Nous y reconnaissons tous notre destin, que ce soit dans le profil d’un temple grec ou le sourire de Mona Lisa, en lisant Musil ou Proust. Nous reconnaissons notre appartenance dans cette Europe des cafés dont parle Steiner, ces lieux de la confrontation sociale, amoureuse, amicale, ces lieux de l’échange d’arguments, d’engueulades politiques. Ils font partie de notre modèle, de ce qui fait notre lien social, de notre désir d’unité.

Au-delà de cette culture commune, une valeur fondamentale ancrée en chaque pays fait le ciment de notre Europe : celle de la démocratie. Notre rapport à la liberté, aux droits de l’Homme, à la justice collective est inédit sur notre planète. Et c’est ce qui forge notre identité profonde !

Au sortir de la guerre, le désir de fraternité a été plus fort que la vengeance et la haine. Cette réconciliation entre les peuples est notre plus belle réussite, notre atout le plus précieux. Une fois cette menace des affrontements entre États les uns face aux autres écartée, notre union nous a permis et nous permet de combattre ensemble face aux grands enjeux du XXIe siècle.

### L’ambition commune des États pour la paix, face aux grands enjeux contemporains.

Pour appréhender ces menaces croissantes, l’Europe nous protège et nous fait avancer.

Face aux pandémies, nous avons misé sur la force de l’Europe pour acheter les vaccins, négocier les prix et sécuriser les approvisionnements ensemble. Nous nous sommes accordés pour relancer ensemble, avec un plan à hauteur de 750 milliards.

« La crise du covid
nous aura montré
que l’Europe peut avancer. »

Stéphane Séjourné

Face aux populismes, la convention citoyenne européenne assure à chacun de se faire entendre et garantit la démocratie.

Face au terrorisme, la mise en place d’un véritable système d’information européen pour le renseignement et la création d’un Fonds européen de défense en 2017 renforce nos actions.

Face à la transition écologique, le Pacte Vert de 1000 milliards d’euros, la taxe carbone aux frontières, et l’objectif commun de 57% de baisse de nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 10 ans nous poussent à devenir le premier continent neutre en carbone à horizon 2050.

Face aux enjeux du numériques et de ses grandes plateformes, la mise en vigueur du règlement général pour la protection des données (RGPD) et une taxation européenne pour les géants du numérique protègent nos citoyens et garantissent une justice économique pour nos entreprises.
Face à la précarité de nos salariés, les outils antidumping européens et le dispositif de lutte contre les abus lié au travail détaché ont été renforcés, des comités de vigilance sur les traités commerciaux ont été mis en place.

Face aux replis nationalistes, la mise en place d’un socle de droits sociaux européens, l’émergence d’un marché unique européen du numérique ou encore la création d’universités européennes pour notre jeunesse renforcent notre union.

« Dans beaucoup d’endroits, l’épidémie a parfois été synonyme de suspension
de la vie démocratique.
Pas dans notre Europe. »

Emmanuel Macron

Et nos efforts payent ! Nos actions affirment le modèle de l’Europe et nos convictions se font entendre dans le monde. Pour que personne ne tente de nous dicter nos lois.

Face à ceux qui pensent que l’Europe est le problème, nous leur répondons qu’elle est la solution. Face à ceux qui pensent que l’Europe n’est pas assez ambitieuse, nous leur répondons que c’est à nous d’être exigeant. C’est là le guide de notre action depuis 4 ans, et celui de la liste européenne Renaissance. L’Europe en est capable ! Faisons-la grandir !





Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser