L’UDI condamne fermement l’invasion russe


L’UDI condamne fermement l’invasion russe en cours depuis ce matin sur le territoire ukrainien. Cette guerre est contraire au droit international, s’oppose au droit des peuples à choisir leur avenir, et constitue une menace pour la paix dans le monde.

Les bombardements ont touché non seulement les provinces orientales dont la Russie avait ces jours derniers reconnu l’indépendance, mais également des sites supposés stratégiques dans tout le pays, y compris à proximité des frontières roumaines, slovaques et polonaises, des pays membres de l’Union Européenne.

L’UDI apporte tout son soutien au gouvernement légitime de l’Ukraine, aux Ukrainiennes et aux Ukrainiens qui doivent être protégés dans la maîtrise de leur destin, mais aussi aux citoyens de l’Union Européenne qui se trouvent ainsi aux portes d’un conflit que personne n’a réussi à empêcher.

L’UDI alerte sur la situation des pays baltes qui, depuis des années, redoutent eux aussi une invasion russe.

Les efforts pour préserver la paix depuis deux semaines se sont montrés inutiles face à la détermination du Président russe. L’Union Européenne a été inexistante et la France inefficace. Cette situation confirme l’impérieuse nécessité de construire rapidement une Europe de la défense afin de protéger les intérêts et le territoire de l’Union Européenne, mais aussi une Europe de l’énergie pour s’extraire de la dépendance au gaz russe. La souveraineté de l’Europe est aujourd’hui gravement menacée, comme l’est son intégrité : l’Union Européenne doit dans les meilleurs délais assurer la protection des pays baltes.

Il est d’ailleurs très étonnant que le Président de la République Française ait convoqué ce matin un Conseil national de défense alors que la priorité eût été de convoquer un Conseil européen de défense.

Enfin, l’UDI rappelle à nouveau le besoin d’accélération de l’exécution de la loi de programmation militaire qui doit être adaptée à ce nouveau contexte de tensions internationales aux portes de l’Europe et aux nouveaux enjeux qui l’accompagnent. L’UDI souhaite enfin que notre effort de défense soit porté à 3% du PIB d’ici la fin du prochain quinquennat.

Jean-Christophe LAGARDE, Président de l’UDI 

James CHERONSecrétaire national aux affaires européennes

 

 

 

Source link


Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser