J’ai répondu à l’invitation de LCP pour présenter ma proposition de loi sur les blessés psychiques de guerre, présentée lors de la journée réservée de la France insoumise à l’Assemblée nationale.

Aujourd’hui, c’est un véritable parcours du combattant pour les blessés psychiques d’obtenir ce à quoi ils ont le droit : la pension militaire d’invalidité, et la médaille.

La blessure psychique, par sa nature même, rend d’autant plus difficile de faire ces démarches, répéter encore et encore l’événement à l’origine de la blessure, devoir faire des dossiers, quand tout est difficile quand on souffre de syndrome de stress post traumatique.

Parfois, la blessure psychique de révèle des années après l’événement traumatisant, après que le soldat a quitté l’armée. Il a alors plus difficilement accès aux dispositifs d’aide pour obtenir ses droits.

Présentation de la proposition de loi

La proposition de loi visait à simplifier les démarches des soldats. LREM a rejeté la proposition, et refusé de l’amender.

Edito pour l’Insoumission

Revoir le passage en commission



Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser