Nouvelle Donne soutient les revendications des soignants et appelle à participer massivement à la mobilisation du samedi 29 mai. Il est temps d’engager un plan de développement des services publics et de valorisation de la fonction publique, en particulier hospitalière :
– revaloriser les salaires ;
– augmenter les effectifs en formant davantage de personnels ;
– améliorer les conditions de travail des personnels soignants ;
– arrêter les fermetures d’établissements, de services et de lits ;
– mettre en place une gouvernance hospitalière collégiale en intégrant les personnels de santé à tous les échelons décisionnaires médicaux et paramédicaux.

La crise sanitaire nous rappelle que la protection et la santé des personnes doivent être une priorité. Elles ne peuvent être assurées sans moyens financiers suffisants, en continuant de tabler uniquement sur la conscience professionnelle des personnels. Ce ne sont pas des primes ponctuelles qui sont réclamées par les soignants, mais un salaire décent à la hauteur de leur mission et des conditions de travail acceptables.

Les politiques d’austérité depuis des décennies, les réductions d’impôts pour les plus riches et les orientations budgétaires ont profondément sapé les services publics. Les choix néo-libéraux du gouvernement continuent de consacrer la compétition plutôt que la coopération et la solidarité. Dans cette situation, comment espérer améliorer la vie des plus fragiles, comment croire que nous sauvegarderons une solidarité républicaine qui s’exprime par les services publics ?

Malmenés mais motivés, les personnels soignants font de nouveau entendre leur voix ce samedi 29 mai. Il est temps de reconnaître les services publics comme biens communs. Il est temps de construire une société plus juste, résiliente et solidaire, pour faire face aux défis de notre époque.

Lien de l’événement Facebook : Sos International Pour la Santé


Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser