Les grandes puissances s’agitent à l’ONU autour du conflit au Proche-Orient. Une semaine après le début de ce nouveau massacre de Palestiniens, le gouvernement français demande un cessez-le-feu.

C’est un voeu pieux car les gouvernements israéliens n’ont jamais appliqué aucune résolution de l’ONU condamnant le sort qu’ils réservent aux Palestiniens.

Sans surprise, la nouvelle administration Biden s’oppose à toute résolution, même symbolique, qui gênerait Netanyahou et l’armée israélienne. Biden est tout autant que Trump le représentant de l’impérialisme américain, qui a toujours laissé les mains libres à son gendarme israélien au Proche-Orient.



Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser