Pensées pour Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing assassinés par l’islamisme barbare sous les yeux de leur petit garçon âgé de 3 ans .

Depuis ces 5 années, le drame de Magnanville est présent dans tous les esprits, car il est non seulement horreur inoubliable, mais aussi menace perpétuelle sur nos forces de Police.

Pour répondre à cela, l’Exécutif instaure le Ministère de la parole, au lieu de celui de l’action !

Aucun des mots prononcés pour leur rendre hommage ne pourra masquer la défaillance des autorités en matière de sécurité.

La politique de l’émotion est la négation des réalités !

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser