Pour faire revenir aux urnes les millions de Français qui n’y croient plus, mais sans lesquels le redressement ne sera pas possible, il faut renouer avec la démocratie que nos dirigeants ont abandonnée par peur du peuple. Une solution simple que je proposais déjà en 2017 : prendre en compte le vote blanc, et organiser un nouveau scrutin sans les candidats battus si le vote blanc l’emporte. Des démocraties comme l’Uruguay l’ont fait : ça marche !

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser