Des avocats portent plainte contre des enquêteurs sur l’affaire des policiers brûlés dans leur voiture à Viry-Châtillon en octobre 2016. Selon eux, les retranscriptions d’audition ont été tronquées pour influencer la justice et fabriquer de faux coupables. Au procès en appel le mois dernier, sur treize suspects, huit ont été innocentés, dont certains avaient fait des années de prison pour rien.

À la veille d’une manifestation de policiers à Paris à laquelle participera le ministre de l’Intérieur et des politiciens de la gauche à l’extrême droite, la plainte des avocats démontre que la parole policière peut être très loin de la vérité.



Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser