Les ventes de produits de luxe sont à nouveau en plein boom. Durant les confinements, des boutiques pour riches consommateurs ont fermé mais les ventes sur internet les ont remplacé. Les capitalistes ne s’y sont pas trompés : en 2020, les titres boursiers du luxe ont battu les records : + 32 % pour Hermès, +18 % pour L’Oréal, + 23 % pour LVMH,…

Loin d’être un motif de réjouissance comme le présentent les grands médias, cette hypertrophie du luxe, au détriment de ce qui est nécessaire aux populations, est un symptôme de la pourriture de la société bourgeoise. Comme les Louis XVI et autres nobles emperruqués de Versailles, ils ne l’emporteront pas au paradis…

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser