Qu'est-ce que la "classe ouvrière" ?




Il y a cent ans, fin décembre 1920, le Congrès de Tours marquait la séparation entre communistes et socialistes, tous partisans de la « classe ouvrière ».

GIF

On pourrait imaginer que plus un pays est inégalitaire, avec des riches très riches et des pauvres très pauvres, plus la proportion de personnes se déclarant « de la classe ouvrière » est élevée.

En fait, non.

Il y a très peu de corrélation : pour un même niveau d’inégalité, mesurée par le coefficient de Gini ou par l’écart interdécile des revenus, seulement 7% des Néerlandais se définissent comme « classe ouvrière », contre 35% des Polonais.

Les détails sont dans l’article de « Ensemble en Europe » (https://www.ensembleeneurope.eu)




C’est un exemple de plus des différences culturelles entre les pays européens, causées notamment par l’absence d’une langue commune.

Et cette absence de langue commune a une autre conséquence fâcheuse : pour une même langue (ici l’allemand), les traductions vers et à partir de l’anglais aboutissent à des déformations du sens des phrases.



Source link


Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser