📰 REVUE DE PRESSE : L’UDMF – Union des Démocrates Musulmans Français se défend de tout communautarisme

Sous la bannière « Agir pour ne plus subir », le parti UDMF est en lice dans quatre régions : Ile-de-France, Grand Est, Bretagne et Auvergne-Rhône-Alpes. Il présente aussi huit binômes aux élections départementales.

Le communautarisme ? Cela existe, oui… Chez les autres ! « La droite elle-même, monsieur Wauquiez ici en Auvergne-Rhône-Alpes, est soutenu officiellement par le Parti chrétien-démocrate, même s’il a changé de nom », accuse Farid Omeir, tête de liste dans la région, en référence au parti fondé par Christine Boutin, désormais appelé ‘VIA, la voie du peuple’. « C’est surtout quand ils entendent les mots islam et musulmans qu’ils y accolent presque automatiquement le mot communautarisme. »

Le communautarisme ? Cela existe, oui… Chez les autres ! « La droite elle-même, monsieur Wauquiez ici en Auvergne-Rhône-Alpes, est soutenu officiellement par le Parti chrétien-démocrate, même s’il a changé de nom », accuse Farid Omeir, tête de liste dans la région, en référence au parti fondé par Christine Boutin, désormais appelé ‘VIA, la voie du peuple’. « C’est surtout quand ils entendent les mots islam et musulmans qu’ils y accolent presque automatiquement le mot communautarisme. »

L’islam, les musulmans qui serviraient de bouc émissaire pour détourner les Français des vrais sujets. « Crise sanitaire et économique, accroissement de la dette publique, explosion du chômage et des inégalités, délocalisation, exil fiscal, précarité, logement, insécurité…. Voici au bas mot les problèmes de fond qui nous touchent tous, et qui devraient être les premières préoccupations de nos dirigeants. Cependant, le musulman reste l’unique sujet, tant économique que sociétal, de la classe politique française », peut-on lire sur le site internet de l’Union des démocrates musulmans français.

C’est contre cette « stigmatisation » que le parti, fondé en 2012 et qui se présente comme « laïc », « républicain » et ancré « à gauche » affirme lutter. « On est pointés du doigts par les représentants politiques, par les institutions depuis des années, en tant que musulmans », estime Adil Tyane, tête de liste dans le Grand Est. « Quand j’allume ma télévision, force est de constater qu’on me renvoie à mon ‘islamité’ en permanence. »

SOURCE (FRANCE INTER) :
https://www.franceinter.fr/regionales-l-union-des-democrates-musulmans-francais-se-defend-de-tout-communautarisme

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser