Semaine du 21/02/2022- Sénat – Du côté des Français de l’étranger


Publié le
vendredi 25 février 2022 •

Temps de lecture :
2 minutes

Cette semaine, notre sénatrice Evelyne Renaud-Garabedian et notre sénateur Jean-Pierre Bansard sont notamment intervenus sur : l’audition de Mme la ministre de la Culture Roselyne Bachelot concernant les liens entre l’intérêt des citoyens pour la politique et la démocratie et l’usage de médias publics; les démarches pour l’obtention d’un certificat de nationalité française pour les Français de l’étranger; et les mandats particuliers exercés par certains conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger.


MEDIAS – La commission d’enquête sur la concentration dans les médias a auditionné hier la ministre de la Culture. Evelyne Renaud-Garabedian a interrogé Roselyne Bachelot sur les liens entre l’intérêt des citoyens pour la politique et la démocratie et l’usage de médias publics notamment radio et télévision, en particulier chez les plus jeunes, qui se tournent davantage vers le numérique. Après plus de 80 personnes entendues et 50 heures d’audition, le rapport final, soumis au vote des sénateurs appartenant à cette commission d’enquête, est attendu pour la troisième semaine de mars (voir la vidéo de l’intervention ici).

CNF – Les Français de l’étranger faisant une demande de certificat de nationalité française (CNF) correspondent avec le service de nationalité française par l’intermédiaire du consulat général de France de leur lieu de résidence. Les requérants reçoivent ainsi un courrier du Consulat contenant la correspondance qui leur est adressée par le service de nationalité, souvent plusieurs mois après la rédaction de celui-ci. Evelyne Renaud-Garabedian a demandé au Garde des Sceaux qu’instruction soit faite au service de la nationalité de transmettre rapidement le courrier. Votre Sénatrice demande également une dématérialisation de cette procédure (voir la question ici).

AFE – L’Assemblée des Français de l’étranger est représentée au sein de différentes instances et organismes intéressant les Français de l’étranger par un de ses membres, élu par ses pairs. C’est par exemple le cas à la Caisse des Français de l’étranger, au Conseil d’administration de l’AEFE ou bien encore à la Commission permanente pour l’emploi et la formation. Si certaines de ces instances se réunissent à intervalles réguliers, de par la nature même de leurs travaux, d’autres ne semblent pas avoir tenu de réunion depuis quelques temps. Jean-Pierre Bansard a demandé au ministre de l’Europe et des affaires étrangères un bilan de l’action de ces différentes instances et l’interroge sur la régularité et la poursuite effective de leurs travaux (voir la question ici).

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser