Sur les 120.000 demandeurs d’asile par an en France, 80.000 se maintiendraient illégalement sur le territoire, en raison d’une inexécution maladive des décisions d’expulsion… Alors que l’élection présidentielle approche, Emmanuel Macron réalise le désastre migratoire qu’il a causé : record historique de titres de séjour délivrés (276.000 en 2019), record historique d’asiles attribués (36.000 en 2019), record historique d’expulsions non-exécutées (13%)…

Ce ne sont pas ceux qui ont créé les problèmes qui pourront les résoudre. Pour bloquer l’immigration, il suffit de volonté politique. Pourquoi le taux d’exécution des expulsions est si faible ? Parce qu’en France, un étranger ne peut être détenu plus de 90 jours (rétention administrative) après une décision d’expulsion, au terme de quoi il peut aller et venir librement… Alors que ce délai est de 18 mois en Allemagne et illimité au Royaume-Uni !

Des solutions existent : a nous de les appliquer !

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser