Au G7, les sept pays capitalistes les plus riches du monde, dont la France, ont abouti à l’idée qu’un impôt minimum de 15 % soit appliqué aux multinationales. Ce serait, dit-on, une solution contre l’évasion fiscale de ces trusts qui déclarent leurs bénéfices dans les pays où ils sont le moins taxés.

Mais le simple fait de limiter ce taux à 15 % montre le dérisoire de cette « décision historique ». En effet, dans les pays du G7, la moyenne de l’imposition des entreprises est de 23 %. D’ores et déjà, les sociétés concernées, dont Facebook, se sont félicitées de cette proposition. Ça veut tout dire !

Source link

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser