Tenez-vous bien : les quatre derniers attentats déjoués par la DGSI depuis octobre 2020 étaient fomentés par des adolescents entre 15 et 17 ans !

Plus radicaux, plus manipulables, plus isolés, plus imprévisibles, et grands utilisateurs d’internet, ces jeunes sont la principale préoccupation pour notre sécurité intérieure. Raison de plus pour abaisser la majorité pénale et pour agir en amont en fermant toutes les mosquées où est prêchée la haine, en pénalisant la consultation de sites jihadistes, en arrêtant systématiquement les individus qui se livrent à une apologie d’actes terroristes !

Source

Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser