une journée de mobilisations contre le démantèlement et la répression anti syndicale – pcof.net



Le lundi 10 mai, a été une journée particulière de
mobilisation et de dénonciation pour les travailleurs de RATP.

Les secteurs de la maintenance notamment de celle du
réseau ferré, des bus… avaient rendez-vous sur un des plus gros ateliers
d’entretien du RER à Sucy en Brie (94) – situé quasiment au bout d’un des terminus
est, de la ligne A du RER – pour dénoncer le manque d’effectifs et le
démantèlement de la RATP.

Répondant à l’appel lancé par le syndicat GGT de la
maintenance RATP (GISO) des délégations de tous les secteurs de maintenance,
s’étaient rassemblés dès 10h30 à la gare de Sucy pour partir en manifestation
jusqu’aux ateliers et tenir meeting.

A 12h30, à côté de Gare de Lyon place de Lachambaudie,
devant un des immeubles de la direction de la RATP tout le monde avait
rendez-vous pour dénoncer une nouvelle fois la répression antisyndicale et la
comparution devant le Conseil de discipline d’Ahmed Berrahal, militant CGT des
BUS. Beaucoup de monde est également venu pour soutenir Ahmed.

Ces deux manifestations, bien que se tenant en parallèle et
à dix stations du RER l’une de l’autre ont été des succès. Celle de la
maintenance sur l’atelier de Sucy, par le nombre et la détermination des
ouvriers, en a surpris plus d’un. A commencer par les responsables des anciens
RG qui se demandaient ce qui se passait ?

Dans
son intervention un des responsables de la CGT de la maintenance a notamment
déclaré:

« Le contrat d’exploitation
2021-2024 entre la RATP et Île-de-France Mobilités donne à La direction de la
RATP la feuille de route quelle attendait avec des objectifs de rentabilité
inscrits noir sur blanc. Le démantèlement en cours de la Ratp est à la fois un
objectif pour arriver à faire de la RATP une entreprise définitivement comme
les autres. C’est-à-dire de faire un maximum de profit avec notre force de
travail !

L’Epic RATP est une entreprise
rentable ! Et c’est bien parce que l’entreprise est déjà une entreprise
qui dégage du profit qu’elle cherche à en dégager encore plus. Comme toute
autre entreprise dans la société capitaliste. Et donc déjà partie prenante de
la concurrence que se livrent les entreprises de transport.

Au réseau bus, la direction s’attaque
aux militants CGT pour mieux attaquer les conditions de vie et de travail des
agents, en augmentant le temps de travail et en dénonçant l’accord sur les RTT
pour les 16.000 machinistes-receveurs. Elle maintient la pression après
Alexandre, c’est à Ahmed de passer une nouvelle fois au Conseil de Discipline
qui aura lieu cette après-midi. J’invite à soutenir Ahmed.

Nous sommes donc tous attaqués
par cette privatisation qui s’accélère ! La notion de « service
public » est à la genèse de la création des entreprises publiques comme la
RATP ! comme celle de l’énergie ! comme la question de la santé ou celle
de l’éducation, du logement…

Nous la défendons ! parce
que c’est une réponse aux besoins sociaux essentiels qui doit profiter à
moindre coût au plus grand nombre. C’est-à-dire en particulier aux travailleurs
et à leur famille afin de leur permettre de mieux vivre dans cette société.

Je sais qu’ici, je m’adresse à
des convaincus et des combattants ! Nous devons élargir la lutte, unis et
déterminés à combattre le démantèlement de l’entreprise, synonyme
d’accélération de la dégradation de nos conditions de vie et de travail. Seule
la lutte permet d’ouvrir d’autres perspectives et d’arracher de nouveaux
droits. Il n’y a pas d’autre issue que celle-là ! Il n’y a pas de fatalité !
Nous pouvons gagner !

Dans cette lutte, nous devons
informer et associer les usagers des transports qui sont aussi directement
concernés et impactés ! »

Place de Lachambaudie, comme à Sucy en Brie, les
militants du Comité du PCOF à la RATP ont diffusé le même tract dénonçant cette
la politique de répression antisyndicale et tout particulièrement anti CGT, la
politique de démantèlement en cours de l’entreprise et cette course à la
productivité et à l’intensification du travail notamment dans les secteurs de
maintenance préparant aussi le démantèlement de l’entreprise pour le plus grand
profit des monopoles de transports privés.

Tract du comité du PCOF Ratp diffusé à la manifestation à Sucy et au rassemblement à Lachambaudie



Source link


Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser