Une note, émanant d’une commissaire de police dans le Val-d’Oise, et largement r…


Une note, émanant d’une commissaire de police dans le Val-d’Oise, et largement reprise dans les médias, sonne comme l’annonce d’un renoncement officiel de l’État sur la question des rodéos urbains. Il est désormais demandé aux policiers de ne surtout pas poursuivre les auteurs de ce type de délits.

Et cela, au nom de la défense absolue de la vie, celle des policiers, celle des délinquants, celle des passants qui risquent ainsi de devenir des victimes collatérales de la chasse aux « riders fous ». La note ne le dit pas explicitement, mais le maintien d’une paix factice dans les quartiers entre probablement en ligne de compte dans cette orientation nouvelle, surtout à quelques mois de l’élection présidentielle… Le rodéo urbain est donc ainsi de facto autorisé, les autorités renonçant à faire appliquer la loi.

Cliquez sur le lien pour lire l’article complet d’Olivier Piacentini

Rodéos urbains : défaite et renoncement assumé de l’État… – Le blog politique de Thomas JOLY

Source


Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser