Vers des Assises de l’aéronautique



Publié le 23/02/2022 par PCF

Le Collectif national du PCF de la filière de l’Aéronautique, de l’Aérien et du Spatial propose une importante initiative pour le 19 mars 2022, que nous appellerons « les Assises démocratiques de l’Aéronautique, de l’Aérien et du Spatial ».

Ces assises se dérouleront en présentiel au siège de notre parti place du Colonel-Fabien et en lien par des visioconférences dans les départements concernés aux sièges des fédérations. Les membres du collectif visent à rassembler un grand nombre de salariés et d’acteurs syndicaux engagés politiquement ou non de la filière (toutes branches confondues), mais aussi des représentants des fédérations PCF, de la commission nationale « transports et mobilité, de la filière du rail, de nos deux groupes parlementaires politiques, du secteur économique. C’est un pari que nous pouvons réussir en débattant de la réalité du terrain.

Cette rencontre sera pour l’ensemble des participants l’endroit et le moment de tirer les enseignements de la crise sanitaire et de ses conséquences économiques et sociales, d’échanger sur les conditions et la réalité du combat politique dans nos entreprises, des moyens de le dynamiser et de le renforcer, en s’appuyant sur les acquis non négligeables dont nous disposons encore aujourd’hui, en y intégrant des pistes de propositions de haute teneur. Cette initiative a un quintuple intérêt :

  • D’une part, elle permettra de faire reculer les arguments idéologiques porteurs d’esprit de fatalité et de renoncement, nourrissant les décisions prises ou sur le point de l’être, visant, une fois de plus, à réduire les effectifs des salariés et à précariser leurs statuts. Elle permettra d’affirmer haut et fort que si l’on considère les difficultés rencontrées par les entreprises de la filière, « la pandémie n’explique pas tout », le bras de fer avec le monde de la Finance est loin d’être achevé. L’initiative aura ainsi pour effet de renforcer, voire d’amplifier le combat pour que la filière s’affranchisse de l’étreinte de la haute finance ;
  • D’autre part, elle permettra de renforcer l’esprit de solidarité et de complémentarité des différents modes de transport plutôt que d’instaurer puis laisser faire la mise en concurrence sauvage préconisée par les libéraux de tout poil.
  • En outre, en impulsant puis en cultivant les contacts avec les salariés de la filière, nous considérons comme possible la réapparition d’une présence politique du PCF, sans prendre le risque de générer un « syndicalisme bis ».
  • Et enfin, nous ouvrirons une nouvelle porte sur la voie de la campagne que mène Fabien Roussel, en complément des initiatives qu’il mène avec l’équipe de campagne.

Une telle initiative permettra également d’évoquer les mutations technologiques que doit subir l’avion du transport aérien civil pour répondre aux exigences environnementales (écologiques et climatiques) sans céder aux « contreparties » que constituent trop souvent la tolérance aux nuisances sonores. Les défis du transport aérien, de la recherche et du volet industriel, ainsi que les défis sociaux et environnementaux seront au cœur des débats avec l’ensemble des acteurs de la filière présents ce 19 mars 2022. Ces défis s’articuleront avec notre proposition de sécurité d’emploi et de formation, sans oublier les pouvoirs nouveaux donnant des droits décisionnels aux salariés, qui figurent dans les propositions du programme de notre candidat Fabien Roussel.

Au moment où des échéances électorales importantes se profilent, avec les jeunes et les moins jeunes salariés de nos entreprises et sans oublier nos retraités, nous voulons donner à voir une autre façon de faire de la politique. Pour y parvenir, nous voulons impulser une véritable dynamique du PCF de l’Aéronautique, du Spatial et de l’Aérien.

Dans cette optique, et sans ignorer la timide reprise du trafic suite au contexte sanitaire et politique qui caractérise la période actuelle, il est clair que l’un des enjeux majeurs est l’engagement des salariés sur une visée politique de progrès, en rupture avec la politique actuelle, remettant en cause la mise sous tutelle financière qui s’opère pour une grande partie de la filière. Nous n’y parviendrons qu’en impulsant une « culture » de débat et d’actions, en les construisant dès maintenant dans les ateliers, dans les bureaux, dans les entreprises. 

Pour le Collectif national PCF de l’Aéronautique, du Spatial et de l’Aérien : Jean Claude Pradeau .

Source link


Recevez directement les notifications sur votre navigateur ! Refuser Autoriser